Mon compte

Menu

Accueil du matin chez l’assistante maternelle : un moment délicat à gérer !

accueil du matinCa y est : votre projet de devenir assistante maternelle s’est concrétisé … Vous accueillez vos deux premiers bouts de choux depuis plusieurs semaines ! Mais la panique s’installe : la journée se passe très bien mais tous les matins, ils pleurent. Comment gérer au mieux cet accueil du matin ? Que faire pour éviter les pleurs ? Comment donner une bonne impression aux parents ? Voici quelques conseils et astuces de professionnelles 🙂

Pourquoi est-il si important de soigner ce moment de la journée : l’accueil du matin ?

L’accueil du matin est le 1er contact entre vous, l’enfant et les parents tous les matins : assurer un bon accueil est crucial pour que la journée se passe bien pour tout le monde. Les parents doivent partir rassurés au travail, sûrs que leur enfant va passer une bonne journée, et renforcés dans l’assurance qu’ils ont choisi une bonne assistante maternelle 😉 L’enfant commence sa journée sans pleurer, en confiance. Et vous ne débutez pas votre journée avec un gros chagrin à consoler.

Le matin, la séparation d’avec Papa/maman est difficile

Et oui : tout le monde, ou presque, préférerait rester toute la journée avec les gens qu’il aime, au lieu d’aller au travail / chez la nounou / à l’école. Il n’en va pas autrement de l’enfant que vous accueillez, ou de ses parents. Il est donc toujours difficile de se séparer le matin. C’est particulièrement difficile pour les enfants accueillis, pour deux raisons : 1) l’amour qu’il porte à leurs parents et très intense 2) ils ont du mal à exprimer leur angoisse d’être séparé d’eux.

Pour les aider, l’assistante maternelle doit s’assurer que chez elle, l’enfant bénéficiera d’autant d’attention, de douceur, d’affection que chez lui, que son bien être et sa sécurité seront des priorités. Les parents comme l’enfant doivent en être certains.

L’accueil du matin se prépare… dès la veille !

Préparer l’espace d’accueil en le nettoyant et en y disposant des jouets

Première règle : l’espace d’accueil doit être d’une hygiène irréprochable, notamment au niveau des sols. Les parents regardent souvent le sol, pour éviter les jouets qui y sont placés, pour poser leur enfant, etc. Ils doivent être rassurés quant à la propreté impeccable du lieu d’accueil.

L’espace où vous faites l’accueil du matin doit donc être « nickel ». Vous l’aurez nettoyé la veille. Dans l’idéal (si l’accueil ne se fait pas trop tôt 😉 ), vous passez un coup de serpillière peu avant que les parents n’arrivent, afin qu’une bonne odeur de nettoyant flotte encore dans l’air, ce qui renforcera l’impression de propreté (attention tout de même à ce que ça ait le temps de sécher !)

Deuxième conseil : préparez avant l’arrivée de l’enfant le matériel nécessaire (ex : transat ou couverture pour les bébés), quelques jouets, ou des activités adaptées à son âge. L’enfant sera naturellement attiré par tout cela, et la séparation en sera facilitée. Et puis ainsi, l’enfant se sait « attendu », ce qui le rassure et rassure ses parents

Ménage comme organisation du lieu d’accueil doivent être faits avant l’arrivée de l’enfant : il est déjà dur pour lui de quitter ses parents, si en plus Nounou le laisse dès qu’il arrive pour passer un coup de balai ou sortir un transat pour le copain, ça ne va pas !

Vous préparer en véritable professionnelle

Cela va sans dire, mais toujours mieux en le disant : vous êtes une professionnelle de la petite enfance. Dès que l’enfant arrive, votre travail commence.

Donc, comme dans tout travail,

  • vous devez être prête lorsque les parents arrivent. Hors de question de les recevoir en pyjama ou les dents pas lavées. Là encore, il ne serait pas professionnel ni bon pour l’enfant de le mettre dans le parc pour aller vous coiffer ou vous brosser les dents 😉 : il se sentirait abandonné une 2e fois, repenserait à ses parents qu’il vient de quitter…
  • vous devez laisser vos soucis de côté, les mettre entre parenthèse pour la journée et accrocher à votre visage votre plus beau sourire lors de l’accueil de l’enfant et de ses parents. Oui, oui, même si les parents eux-mêmes ne sont pas aimables, et que le petit arrive chez vous en hurlant (c’est vous la professionnelle, pas eux 🙂 ). Et puis un sourire rassure, détend, donne envie à l’enfant de s’approcher. Et conforte les parents dans l’idée qu’ils ont bien fait d’embaucher cette assmat, si gentille dès le matin !

Mettre l’enfant au centre de l’accueil du matin

Certes ce sont les parents qui sont vos employeurs, mais l’important pour eux comme pour vous, c’est l’enfant. Alors concentrez-vous avant tout sur lui : mettez-vous à sa hauteur, dites-lui bonjour avant de dire bonjour à ses parents, accueillez-le avec un mot gentil. Mais ne l’arrachez pas des bras de ses parents, ou de sa poussette. Laissez-le venir à vous.

Ne lui imposez pas non plus de câlin ou de bisous s’il n’en a pas envie. Une petite caresse suffit à montrer votre attachement.

Pendant que vous le déshabillez ou lui mettez ses chaussons (ou que les parents le font), parlez-lui, même si c’est encore un nourrisson. Demandez-lui s’il a bien dormi, bu un bon biberon ce matin etc Il vous répondra, en babillant ou en parlant suivant son âge. Les parents en profiteront pour vous donner les informations de la nuit.

N’oubliez pas de récupérer les affaires de l’enfant, son sac à langer.

L’enfant est agité, court partout, fait des bêtises : c’est à vous de « prendre la main », de montrer à l’enfant que comme hier et comme demain, chez vous, c’est vous qui prenez soin de lui, de sa sécurité, de son bien être, qui posez les limites. Même si ses parents sont là, et même quand ils seront partis, il pourra compter sur vous. Vous serez là, bien présente, et vous l’êtes déjà dans ce temps d’accueil du matin !

Puis ce sera le temps de la séparation

Le temps des « au revoir »

Lorsque l’enfant est prêt à aller jouer, que les parents ont passé le relais de la nuit, il est temps de se dire au revoir. Il ne faut surtout pas que ce temps de transition dure, ce serait inutilement douloureux pour l’enfant. Il est par contre extrêmement important que les parents disent « au revoir » à l’enfant, même si celui-ci pleure et ne semble pas entendre, et lui expliquent qu’ils reviendront le chercher le soir.

Si l’enfant pleure quand ils partent, rassurez-les (et rassurez-vous 😉 ) en deux phrases : il n’y a pas de quoi s’inquiéter, l’enfant va se calmer une fois que la porte sera fermée. C’est sa façon à lui de dire qu’il les aime et qu’il préférerait rester avec eux. Cela ne veut absolument pas dire qu’il n’est pas bien chez vous.
Il est fréquent pour un enfant qui ne pleurait plus depuis des semaines de se remettre à pleurer ponctuellement au moment de l’accueil du matin, il n’y a pas de quoi paniquer : ce peut être l’âge (9 mois ou 18 mois sont des âges où on quitte difficilement ses parents), un coup de fatigue, une maladie qui s’annonce…

Une fois la porte fermée, il est temps de diriger l’attention de l’enfant vers autre chose : un jouet, une activité, … On peut aussi pour faciliter ce départ parler de la journée à venir chez Nounou, de ce qu’on va faire, des « copains » qui vont arriver, …et des retrouvailles avec les parents le soir, de tout ce qu’on aura à leur raconter.Tout ce qui vous paraîtra pertinent !

La mise en place de rituels de séparation

Pour faciliter la séparation, on peut mettre en place des « rituels » de séparation avec la complicité des parents : comptines, chanson, phrase répétée tous les matins… S’il a l’âge, c’est par exemple l’enfant qui accompagne le parent à la porte et le « met dehors ».

Pour la mise en place de ces « rituels », n’ayez pas d’idée préconçue, laissez-vous guider par les parents et les enfants. Certains ont déjà mis en place des rituels dans d’autres cadres (ex : séparation de la nuit), d’autres vont les inventer en venant chez vous. Tel enfant par exemple aura besoin d’aller chercher un jouet, de le montrer à ses parents qui approuveront son idée de jeu, puis de partir jouer en faisant au revoir avec la main. Tel autre souhaitera voir partir ses parents par la fenêtre, leur envoyant de doux baisers à distance. Vous pouvez proposer des idées mais surtout ne les imposez pas 🙂

Le doudou est votre allié

Enfin n’oubliez pas votre allié dans cet accueil du matin : l’objet transitionnel. Tétine, peluche, tissu, … il constitue le lien entre la maison et celle de la nounou, un repère précieux pour l’enfant. N’hésitez pas à vous appuyer sur lui !

No comments yet.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.