Mon compte

Menu

Les questions que la PMI n’a pas le droit de poser… et comment y répondre au cas où  ;-) 

Halten Sie!Vous avez assisté à la réunion d’information sur le métier d’assistante maternelle et renvoyé votre dossier de demande d’agrément. Et vous attendez maintenant impatiemment de recevoir la visite de la PMI à votre domicile. Vous avez préparé grâce au guide Devenir Assmat la réponse aux questions qui pourraient être posées par les assistantes sociales ou les puéricultrices lors de cette visite. Mais le saviez-vous : il y a aussi un certain nombre de questions que la PMI n’a pas le droit de poser… et qu’elle pose souvent quand même. Pourquoi ? Comment réagir dans ce cas ? Que répondre ? Petites explications.

Il faut avant tout comprendre pourquoi les questions que la PMI n’a pas le droit de poser… sont posées quand même

Les personnes de la PMI lorsqu’elles visitent votre domicile ont plusieurs interrogations en tête.

La première, et la plus pressante, est évidemment : est-ce que la sécurité du domicile est suffisante pour l’accueil des enfants ?

La PMI va ensuite s’interroger sur vous : est-ce que vous êtes en mesure d’assurer le bien être et l’éveil des enfants ? Est-ce que saurez communiquer avec les parents ? etc

Une fois toutes ces questions satisfaites, une fois que la PMI est prête à vous donner l’agrément, une question importante demeure : quelle est votre pérennité dans ce métier ?

Car il faut comprendre la PMI et le Conseil Général : d’une part, agréér et former une assistante maternelle nécessite beaucoup de temps et beaucoup d’argent. Et d’autre part, une fois une « bonne » assistante maternelle installée dans leur secteur, ils n’ont pas envie de la perdre ! Sans parler des parents auprès de qui vous allez vous engager et qui se retourneraient vers eux si vous abandonniez le métier au bout de quelques mois…

C’est pour cela entre autres qu’ils vous interrogent sur vos motivations pour devenir assistante maternelle … et pour cela aussi que les questions que la PMI n’a pas le droit de poser sont posées quand même.

Elles sont aussi posées pour d’autres raisons : parfois pour s’assurer que ce métier ne va pas user votre santé, parfois pour s’assurer que les enfants accueillis seront heureux dans votre environnement familial…

Quelles sont ces questions et pourquoi sont-elles posées ?

Il est très fréquent que les futures assistante maternelles soient interrogées sur la situation financière de leur foyer

salaire-nounouLes puéricultrices ou assistantes sociales de la PMI demandent effectivement souvent aux candidates à l’agrément le métier de leur conjoint (ça c’est autorisé) mais aussi … le montant de ses revenus, le montant du loyer ou du prêt immobilier, les charges d’électricité et de gaz, etc.

Cette question relève de la vie privée et fait évidemment partie des questions que la PMI n’a pas le droit de poser. Elle l’est quand même parce que assistante maternelle est un métier de montagnes russes, financièrement parlant (et émotionnellement, mais ça c’est une autre histoire). Vos revenus d’assmat vont passer de « bons » à « zéro » parfois en quelques semaines. Quand on a un prêt immobilier à rembourser ou un loyer à payer, des charges, des enfants à nourrir et à habiller, il est parfois difficile de faire face à cette situation…

Si votre conjoint a des revenus permettant de couvrir ces charges fixes, cela rassurera la PMI sur la pérennité de votre engagement.

Les candidates à l’agrément d’assmat sont aussi parfois interrogées sur leur vie privée

De la même façon, souvent, les personnes de la PMI interrogent mine de rien sur la vie privée des candidates, l’entente au sein du foyer, l’entente entre les enfants et les beaux-parents dans les familles recomposées, etc

Ces questions ont deux objectifs :

  • comme la question précédente, s’assurer de votre pérennité dans ce métier. Si en effet vous êtes amenée à divorcer, vous devrez sans doute changer de domicile et éventuellement arrêter d’exercer en tant qu’assistante maternelle
  • mais aussi s’assurer du bien être des enfants accueillis. L’accueil par une assistante maternelle est un mode de garde familial, le bien être des bouts de choux que vous accueillerez dépend donc aussi de la bonne entente au sein de la famille.

Enfin, la santé fait partie des questions que la PMI n’a pas le droit de poser mais… qui revient souvent

Trousse de secours d'une assistante maternelleIl est possible aussi que les personnes de la PMI vous interrogent sur votre santé ou celle de votre famille. Ces questions ne sont pas interdites, mais doivent en principe se limiter à ce qui pourrait impacter le bien être ou la santé des enfants accueillis. Il est par contre évident que le fait que vous ayez du cholestérol ou que votre enfant soit diabétique relève de la vie privée.

Sauf qu’évidemment, c’est toujours la même histoire : la PMI se soucie de votre durée d’exercice. Mais la PMI se soucie aussi de votre santé : c’est un métier très fatigant, il faut être en forme pour l’exercer, et la PMI ne souhaite pas que les assistantes maternelles y laissent leur sante.

Plus prosaïquement, si vous ou vos enfants avez une santé fragile, vous risquez de vous absenter souvent, et cela a évidemment des impacts pour les parents des enfants que vous accueillerez, qui seront compréhensifs… jusqu’à un certain point !

Comment répondre à toutes ces questions ?

Il ne faut donc pas hésiter à répondre à ces questions … sans pour autant entrer dans les détails. Car on le voit : la plupart de ces questions ne sont donc pas dues à une curiosité malsaine, mais ont des objectifs professionnels précis.

Comment répondre ?

Vous pouvez évidemment vous réfugier derrière un « Vous n’avez pas le droit de me poser cette question ».

Vous pouvez aussi plus subtilement essayer de comprendre les motifs de la question, et donner une réponse qui montre que vous avez réfléchi à ce sujet… sans rentrer dans les détails.

Par exemple, on vous interroge sur les revenus de votre conjoint et le montant de votre loyer ? Donnez une fourchette de revenus, une fourchette de charges fixes. Ou encore mieux indiquez simplement que vous avez fait un budget et que les revenus de votre conjoint couvrent toutes les charges fixes, et listez celles ci-éventuellement (loyer, électricité, nourriture, etc), sans pour autant donner un seul montant. Précisez que votre salaire d’assistante maternelle couvrira les « extras » : loisirs, vacances, etc. Bref montrez que vous avez déjà réfléchi à la question et que vous savez que vos revenus d’assmat sont variables mais que vous saurez y faire face.

Le plus important au final est de ne pas se laisser déstabiliser par ces questions, de réagir en professionnelle à des questions qui ne sont au final que professionnelles elles aussi. Préparez les réponses au cas où, ainsi ces questions ne vous surprendront pas et ne seront pas un obstacle dans l’obtention de l’agrément 😉

3 Responses to Les questions que la PMI n’a pas le droit de poser… et comment y répondre au cas où  ;-) 

  1. MYNAME 20 décembre 2018 at 12:36 #

    Bonjour,

    je suis assistante maternelle et j’ai deux questions :

    Je garde 3 enfants et je les couchent et les lèvent tous à la même heure l’après-midi afin que nous puissions faire des activités ensuite. Il semblerait qu’il ne faille pas coucher les enfants à heure fixe et d’attendre les signes de sommeil. Il semblerait aussi qu’il ne faille jamais les réveiller. Comment faire alors pour organiser une journée avec des activités ? Repas, goûter, sorties, activités si les enfants ont chacun leur rythme ?

    Deuxième question, la PMI a-t-elle un droit de regard sur les éléments contractuels et salariaux (tant qu’on respecte le droit du travail bien sûr) ainsi que sur les différents services connexe que l’on propose aux parents (aide à la rédaction des bulletins de salaires, aide à la réalisation des contrats et des avenants).

    Merci de vos réponses

    Fabienne

  2. campos 8 septembre 2016 at 15:11 #

    Je suis une assistante maternelle qui reçoit beaucoup de parents mes les reponses sont negatives le dernier voulait que je fasse juste le taxi pour son gamin.

    • Yaya 23 mai 2018 at 01:20 #

      Bonsoir j’ai dépose ma demande agrément etje voulais en savoir un peu plus sur le rdv comment ça ce passe ?et c’est à nous de décider de la base d’âge des enfants qu’on souhaite garder ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.